Intolérance aux sulfites : êtes-vous concerné ?

Intolérance aux sulfites : êtes-vous concerné ?

Vous avez déjà surement entendu parler des sulfites car ils pourraient être la cause de vos maux de tête lorsque vous avez un peu trop abusé de vin.

Les sulfites sont utilisés comme antioxydants ou conservateurs dans la nourriture et les médicaments.  Ils peuvent être mal tolérés et provoquer des allergies. Alors vous vous posez la question, l’intolérance aux sulfites : êtes vous concerné ? Passons ce sujet en revue.

Les sulfites : qu’est-ce que c’est ?

Les sulfites sont des dérivés du soufre, un oligo-élément naturel nécessaire à l’organisme.  Les sulfites ne sont donc pas mauvais en soit lorsqu’ils sont consommés de manière naturelle. Mais s’ils sont employés depuis des années dans la fabrication du vin, ils sont dorénavant très sollicités par l’industrie alimentaire qui les utilisent comme additifs afin de mieux conserver leurs produits.  Les sulfites sont présents dans les farines, les fécules, les fruits, les légumes en conserve, la charcuterie, le poisson les glaces… Bref quasiment dans tous les produits transformés.

L’OMS a défini une dose journalière à ne pas dépasser : 45 milligrammes par jour pour une personne pesant 65 kg. Et depuis 2005 une directive européenne requiert que la mention “contient des sulfites” soit inscrite sur les produits qui contiennent  entre 10 et 400 mg/litre de sulfite.

Intolérance aux sulfites

Les sulfites ont été placés sur la liste des 14 allergènes à déclarer obligatoirement pour tous les métiers de bouche. Pourtant la plupart des gens n’y sont pas sensibles. Mais certains peuvent présenter des signes d’intolérance :

  • éternuements
  • migraines
  • troubles digestifs
  • manifestations ORL (nez qui coule…)
  • fatigue et irritations de la peau

Même si cela ressemble bien aux symptômes d’une allergie on parle d’intolérance car à ce jour aucune étude n’a permis de prouver le lien entre ces symptômes et la présence de sulfite. Les symptômes sont banals et il est parfois difficile d’en identifier la cause. Pourtant si vous présentez l’un de ces symptômes après la consommation d’un verre de vin par exemple, il y a de fortes chances que vous soyez intolérants aux sulfites.

Comment identifier et soigner son intolérance aux sulfites ?

Moins connue que l’intolérance au lactose ou au gluten, l’intolérance aux sulfites peut cependant être très gênante au quotidien. Il est important de mettre en lumière cette intolérance afin de la gérer du mieux possible.

Pour cela il est possible de réaliser un test chez un allergologue ou dans un centre hospitalier. Ceci vous permettra de connaitre votre niveau d’intolérance aux sulfites.

Il n’existe pour l’instant aucun traitement contre cette intolérance. Il faudra gérer votre consommation de sulfite en surveillant votre alimentation et peut-être en réduisant votre consommation de vin si possible.

sources :

Marc C.

Passionné des sujets qui touche à la santé et au bien-être, je partage sur ce blog des infos vérifiés avec soins pour vous orienter . Mais n'oubliez pas que seul un médecin doit vous soigner après un diagnostique !

Laisser un commentaire

Fermer le menu