Rot d’oeuf pourri dans la bouche : l’essentiel à savoir

Rot d’oeuf pourri dans la bouche : l’essentiel à savoir

Nous savons bien que notre corps est souvent auteur d’émissions plus ou moins gênantes. C’est notamment le cas des pets qui peuvent être très contrariants en public, mais aussi de certains types de rots.

Les rots sont en général des émissions gazeuses tout à fait banales et inodores. Mais dans des cas précis ils peuvent s’avérer très gênants car fortement imprégnés d’odeurs nauséabondes.

Le cas le plus fréquent est celui où après le rot, on sent dans notre bouche une très forte odeur d’œufs pourris et de soufre. Ces rots très désagréables sont appelés les rots de soufre. En général, les personnes aux rots de soufre ignorent pourquoi cela leur arrive, comment y mettre un terme et résultat, elles sont totalement perdues.

Dans cet article, nous allons vous éclairer sur ces rots à l’odeur d’œufs pourris très gênante. Dans une première partie nous verrons les causes de ces rots de soufre et ensuite nous analyserons comment les arrêter.

Pourquoi avons-nous des rots de soufre ?

Les rots de soufre, très désagréables de par l’odeur d’œufs pourris qu’ils nous laissent dans la bouche, peuvent être causés par plusieurs facteurs. Cependant, tous ces facteurs conduisent à l’émission depuis notre corps du sulfure d’hydrogène, un gaz qui a pour particularité principale de sentir exactement comme les œufs pourris.

Ce gaz est produit lorsque notre estomac ou notre processus digestif dans l’ensemble commence le traitement d’aliments contenant du soufre. C’est durant ce processus que le soufre mêlé à l’air qui peut se retrouver dans notre estomac et ensuite travaillé au fil des phénomènes gastriques forme le sulfure d’hydrogène.

Ainsi, plus l’aliment en question contient du soufre, plus grande sont les chances d’accumulation du sulfure d’hydrogène et d’apparition de rots de soufre.

Les aliments qui contiennent le plus de soufre sont principalement les œufs, le chou mais aussi la bière qui peut des fois renfermer des quantités importantes de soufre.

Outre ces aliments forts en soufre, les rots de soufre peuvent être symptomatiques d’une anomalie ou un problème médical. Ils peuvent par exemple annoncer le syndrome du côlon irritable (IBS), aussi appelé syndrome de l’intestin irritable (SII), qui est souvent causé par des troubles du tractus gastro-intestinal. Ce syndrome conduit non seulement à des rots goût œufs pourris mais aussi à des diarrhées et pets malodorants.

Enfin, les infections parasitaires le long des intestins, le surplus de bactéries et d’autres infections plus complexes peuvent tous causer, directement ou non, des rots de soufre.

Comment arrêter les rots de soufre ?

On peut utiliser différents procédés et suivre nombreuses petites astuces pour éradiquer ces rots désagréables.

La solution la plus simple et directe serait de tout simplement limiter notre consommation des aliments forts en soufre dès que l’on commence à avoir des rots de soufre. Une fois notre bouche empestée de l’odeur d’œufs pourris c’est très logiquement qu’on pensera à suspendre notre consommation d’œufs de volaille.

De même, manger trop vite ou prendre de gros repas est contre-productif dans des cas de rots de soufre. En effet plus le repas est riche en protéines, plus l’accumulation du gaz est conséquente dans l’estomac.  Evitez aussi les boissons gazeuses et les aliments trop sucrés etc.

Ensuite, pour arrêter les rots de soufre, on peut avoir recours à de nombreuses boissons et infusions végétales. Ainsi le thé vert, la camomille, le thym, la mente peuvent être infusés et bus pour nous soulager.

On peut utiliser aussi des procédés moins évidents comme la consommation de bicarbonate de soude ou le miel de Manuka. Le bicarbonate de soude, très présent dans les dentifrices (ne pas consommer !) est en effet très efficace pour lutter contre ces rots et existe en sachets de poudre à diluer dans l’eau.

Enfin, le miel de Manuka, issu de l’apiculture ancienne néo-zélandaise est un miel différent aux nombreuses vertus et prouesses médicinales. Il peut efficacement stopper ou supprimer l’émission des rots de soufre.

Notez que pour les patients atteints du syndrome de l’intestin irritable le miel est proscrit au même titre que les aliments riches en fructose et FODMAPs.

Sources :

Marc C.

Passionné des sujets qui touche à la santé et au bien-être, je partage sur ce blog des infos vérifiés avec soins pour vous orienter . Mais n'oubliez pas que seul un médecin doit vous soigner après un diagnostique !

Laisser un commentaire

Fermer le menu